Tesla : Pourquoi Elon Musk offre ses brevets à la communauté

Tesla-Model-S« All Our Patent Are Belong To You ». Elon Musk, l’entrepreneur star américain et fondateur de Tesla Motors, a le sens de la formule et, plus rare, joint les actes aux paroles. Le constructeur automobile autorise la communauté à exploiter les brevets qu’il a déposé depuis 2003, date de début de l’aventure. Officiellement, Elon Musk veut aider les autres constructeurs automobiles à produire plus de véhicules à zéro émission que Tesla ne pourra jamais vendre seul..
Noble ambition, mais Tesla Motors a de multiples raisons d’offrir ses précieux brevets sur la propulsion électrique à la communauté.

Tesla Motors donne le feu vert pour que tous exploitent ses brevets

Fin stratège, Elon Musk libère les brevets Tesla Motors pour soutenir le marché des véhicules électriques (photo : Brian Solis)

Fin stratège, Elon Musk libère les brevets Tesla Motors pour soutenir le marché des véhicules électriques (Photo : Brian Solis)

« Elon Musk a annoncé qu’il allait passer tous les plans en Open Source » a déclaré aujourd’hui Benjamin Tincq, co-fondateur de Ouishare lors de la conférence HUBDay « Future of Products ». Le spécialiste de la collaboration ajoute : « Ils veulent permettre ainsi à tous les gens qui veulent concevoir une voiture électrique de s’appuyer sur ce que Tesla a produit et interagir au sein d’une même communauté. » La veille, Elon Musk annonçait que tout industriel pourrait exploiter les brevets sur les technologies liées au véhicules électriques déposés depuis la création de Tesla Motors. Le constructeur en aurait déposé 250 rien que pour sa Model S, le fleuron de la future gamme Tesla Motors.

Outre l’hypothèse qu’Elon Musk veille le bien de l’humanité, hypothèse qu’on ne peut repousser tout à fait, Tesla Motors a tout intérêt à diffuser le plus largement ses brevets et plus largement les technologies liées au véhicules électriques.

Objectif n°1 : faire croître le parc de véhicules électriques le plus rapidement possible

D’une part, le constructeur a tout intérêt à ce qu’un maximum de véhicule électriques circulent sur les routes de la planète. Au plus elles seront nombreuses, au plus les conducteurs auront besoin de bornes de recharge. Au plus il y aura de station de recharges à la place des stations services, au plus les voitures au logo Tesla paraîtront attrayantes pour les acheteurs potentiels. Un effet « réseau » bien connu qu’Elon Musk cherche a initier. Bloomberg révèle qu’Elon Musk vient de rencontrer des responsables de BMW afin de discuter de l’utilisation de la technologie « Supercharger » mise au point par Tesla pour rassasier les BMW i3.
Lancement de la Tesla Model SUn autre intérêt pour Tesla Motors à diffuser gratuitement ses brevets auprès de l’industrie : créer un écosystème autour de ses technologies. Il existe, notamment aux Etats-Unis, des petits constructeurs tout droit issus du mouvement DIY. Local Motors, Wikispeed pour ne citer que les plus connus vont très probablement sauter sur cette aubaine. On peut imaginer que ces communauté vont rapidement adopter la motorisation électrique « Made in Tesla » dans leurs réalisation et innover à partir de ces brevets. Tesla Motors dispose déjà d’une communauté de fans extrêmement dynamique comme en témoigne les dizaines de milliers d’interventions sur ses forums. C’est clairement un actif pour le constructeur qu’il va pouvoir exploiter et, pourquoi pas, mettre en place une véritable communauté d’ingénieurs qui pourra à son tour générer de l’innovation pour Tesla.

Une « giga-usine » a faire tourner…

Les plans de la future gigafactory de Tesla Motors dont la construction doit débuter en fin d'année 2014.

Les plans de la future « Gigafactory » de Tesla Motors dont la construction doit débuter en fin d’année 2014.

A plus court terme, si des petits (ou des gros) constructeurs d’automobiles essence ou diesel s’appuient sur les brevets Tesla Motors pour créer des voitures zéro émission, on peut imaginer qu’ils vont se tourner vers leur généreux donateur pour lui acheter les composants et surtout les batteries qui leurs seront nécessaire pour alimenter leurs créations.

Elon Musk, qui s’apprête à lancer la construction de sa « Gigafactory », la plus grande usine au monde, qui produira 50 GW/h de packs de batteries chaque année. Un pari à 6 milliards de dollars pour Elon Musk qui joue gros avec la construction de cette usine géante aux Etats-Unis. Le support d’autres constructeurs ne pourrait qu’aider le jeune constructeur à assurer la charge de sa future usine au cas où les 2 modèles de sa propre gamme n’y suffisent pas.
D’autres constructeurs, notamment Toyota ou Renault, suivront-ils l’exemple de Tesla Motors et ouvriront-ils à leur tour leurs portefeuilles de brevets ? Ce serait la vraie surprise.

Sources : « All Our Patent Are Belong To You », Blog d’Elon Musk, 12 juin 2014
« Tesla Making Patents ‘Open Source’ to Boost Electric Cars « , Bloomberg, 12 juin 2014
« Elon Musk’s gigafactory : Assault on batteries « , The Economist, 14 juin 2014
« Six Questions Regarding Tesla’s GigaFactory « , Forbes, 27 février 2014
« 2013 Motor Trend Car of the Year: Tesla Model S « , MotorTrend, Janvier 2014

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
Ce contenu a été publié dans Automobile, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.