Thales Alenia Space lance officiellement le projet Stratobus

Thales Alenia Space StratobusIl avait été dévoilé pour la première fois en mars 2014 lors Innov Days Thales. Cela semblait être rien d’autre qu’un rêve fou d’ingénieur et pourtant Thales Alenia Space vient d’annoncer le lancement officiel de son projet de ballon stratosphérique Stratobus.

Sans doute aiguillonnés par le projet Loon que Google teste dans divers pays du globe, les ingénieurs européens ont opté pour une approche assez différente dans sa philosophie, celle du pseudo-satellite.

Un dirigeable à propulsion solaire pour remplacer les satellites géostationnaires

Il faudra 4 heures à Thales Alenia Space pour positionner son Stratobus en orbite au-dessus d’un point du globe. Ou plutôt le positionner à 20.000 mètres d’altitude car le Stratobus est un ballon et ne mobilisera donc pas de lanceur pour être mis en poste. Long de 100 mètres, d’un diamètre maximal de 33 mètre, ce qu’il faut appeler un pseudo-satellite pèsera tout de même 5 tonnes et pourra emporter une charge utile de 250 kg alimentée à 5 kw. Cette charge utile peut être du matériel d’observation pour surveiller une frontière, effectuer des missions d’observation de l’environnement, ou bien des équipements télécom pour offrir une couverture internet ou téléphonique à une région isolée.

A la différence des ballons du projet Google Loon qui sont poussés par le vent et doivent être régulièrement repositionnés par changement d’altitude au-dessus de la zone géographique qu’ils sont censés couvrir, le Stratobus est géostationnaire. Doté de 4 moteurs électriques, celui-ci va lutter en permanence contre le vent afin de maintenir sa position. Les ingénieurs estiment que le dispositif alimenté par panneaux et concentrateurs solaires peut résister à un vent qui peut atteindre jusqu’à 90 km/h.
Positionné à 20.000 mètres, dans la stratosphère, le Statobus est en principe au-dessus du trafic aérien ainsi que des jetstreams. Si la promesse est tenue, un Stratobus et un ballon de secours suffirons à assurer une mission là où il faudra une nuée de ballons pour assurer la continuité du service.

stratobusUn prototype à échelle réduite doit prendre l’air courant 2018. Thales Alenia Space va pouvoir vérifier que son concept est viable et que son ballon va pouvoir faire face aux vents de haute altitude alimenté de ses panneaux solaires. L’objectif est de créer un ballon capable de tenir l’air 5 ans sans interruption de service. L’industriel qui annonce avoir déjà des prospects intéressés par son pseudo-satellite espère une commercialisation en 2020.

 

Sources :

« VIDEO – StratoBus : top départ ! », Communiqué Thales Alenia Space, 26 avril 2016

« Stratobus décolle ! », Communiqué Thales Alenia Space, 26 avril 2016

« Loon, le projet du Cnes et de Google pour un accès Internet via des ballons », Futura Sciences, 13 décembre 2014

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
Ce contenu a été publié dans Aéronautique, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.