10 ans après SpaceShip One, le tourisme spatial en panne

Virgin-Galactic-SpaceShip2Ils sont 700 à avoir acheté leur billet pour l’espace. Commercialement, Virgin Galactic, la compagnie spatiale de Sir Richard Branson s’annonce comme un succès. Un an et demi de vol sont d’ores et déjà vendus. Mais encore faudrait-il que les vols commerciaux commencent enfin. Car si SpaceShip One a réussi son premier vol il y a dix ans maintenant, sa version agrandie ne semble pas encore être en mesure d’amener les courageux premiers passagers aux portes de l’espace. Les premiers vols commerciaux, annoncés pour 2010 auront lieu en 2015, dans le meilleur des cas.

400 millions déjà investis dans l’aventure des SpaceShip

4 octobre 2004, SpaceShipOne, le premier avion spatial de Virgin Galactic atteint l’altitude de 112 km et décroche les 10 millions de dollars de l’Ansari X PRIZE. Pour la première fois, un avion spatial privé a atteint l’espace. Un succès pour Richard Branson mais aussi le milliardaire Paul Allen et Scaled Composites, l’entreprise du légendaire concepteur d’avions Burt Rutan qui a dessiné le SpaceShipOne et son avion porteur, le White Knight. Virgin Galactic annonce alors pourvoir démarrer les vols commerciaux entre 2 ans et demi et 3 ans plus tard. Depuis, Aabar Investments Group, le fond souverain d’Abu Dhabi, a injecté 280 millions de dollars dans l’entreprise. un « spaceport » a été construit dans le Nouveau Mexique et la version « commerciale » de l’avion spatial SpaceShip Two, capable d’embarquer 6 passagers, a réalisé quelques vols. Néanmoins la date du lancement commercial a été reportée à de multiples reprises.

SpaceShip-2-lors-de-son-premier-vol-supersonique,-en-avril-2013.

SpaceShip Two lors de son premier vol supersonique, c’était en avril 2013.

Officiellement, Lady Gaga doit partir dans l’espace en 2015 son ticket Virgin Galactic en poche. La compagnie annonce avoir vendu environ 700 billets à 250.000 $ pièce. Quelques voix discordantes se font tout de même entendre devant les muliples reports et sèment le doute sur l’aventure spatiale façon Virgin. En janvier 2014, SpaceShip Two, après avoir été largué par son avion porteur WhiteKnightTwo de 14.000 m d’altitude a atteint Mach 1,4 et 22.000 mètres. C’est encore loin de l’objectif des 110 km garantis aux futurs passagers. Virgin Galactic peine à mettre au point le moteur hybride de son SpaceShip Two, à tel pour que Tom Bower, auteur de l’ouvrage « Branson: The Man behind the Mask  » a déclaré que Virgin Galactic ne parviendra pas à mettre au point ce moteur pour 2015. Sur le site de Virgin Galactic, les annonces d’accords commerciaux se succèdent à un bon rythme. Marque de vodka, de voiture, hôtellerie, le marketing de la marque tourne à plein régime. Virgin Galactic vient néanmoins d’embaucher Todd Ericson, un ex-colonel de l’US Air Force, pour piloter SpaceShip Two pour son premier vol commercial, mais la compagnie ne s’engage toujours pas sur la date de ce premier vol avec passagers payants. Un nouveau report à attendre ?   Sources : « Still looking up: former Nasa chief who now nurtures Virgin’s spaceflight hopes », The Guardian, 9 octobre 2014 « How SpaceShipOne and X Prize Launched Commercial Spaceflight 10 Years Ago », Space.com, 3 octobre 2014 « Doubts About Feasibility of Virgin Space Flights, as Branson Announces New Delays », International Business Times, 14 septembre 2014  

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
Ce contenu a été publié dans Aéronautique, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.