Chine : Les robots de combat arrivent !

Terminator-SalvationNorinco, le géant militaro-industriel chinois a réservé une petite surprise lors du salon aéronautique de Zhuhai. Alors que le nouvel avion furtif chinois, le FC-31, attirait tous les regards, Norinco a dévoilé plusieurs robots de combat armés indifféremment d’une mitrailleuse ou d’un fusil. Ces UGV (Unmanned Ground Vehicle) ont pour but de remplacer les soldats dans les situations les plus dangereuses. Pour la première fois ces robots tueurs sont proposés à l’exportation. C’est la première fois que de tel robots guerriers sont proposés à la vente sur le marché mondial.

Les premiers robots armés sont déjà en service en Corée du Sud

Norinco-Sharp-Claw

Le Sharp Claw 1 dévoilé par Norinco à Zhuhai.

La Chine lance ses robots de combat à l’assaut du marché mondial. Norinco, le fleuron de l’industrie militaire chinoise a dévoilé plusieurs robots armés lors du salon aéronautique de Zhuhai. Les pays clients de la Chine oseront-ils déployer de telles machines dans les rangs de leurs armées ? Pour l’instant, outre les drones, les robots ne sont utilisés que pour le déminage ou la reconnaissance non armée. On a beaucoup parlé des premiers exercices menés par l’armée américaines à Hawaï avec les quadrupèdes de transport LS3 Big Dog de Boston Dynamics, mais les militaires américains ont déjà testé des robots armés à Fort Benning en 2013. De son côté, la Corée du Sud est l’une des rares armées à avoir franchi le pas en installant des robots défensifs Samsung à sa frontière avec le nord.

Un marché mondial de plus de 8 milliards de dollars en 2020

Le très agressif  MAARS de l'anglais Qinetiq.

Le très agressif MAARS de l’anglo-américain Qinetiq, testé par l’armée américaine en 2013.

Le marché des UGV, qu’il soit civil ou militaire, est loin d’être anecdotique. Selon MarketandMarkets, il représentera 1,51 milliard de dollars en 2014. Les analystes estiment que celui-ci devrait être multiplié par 5 d’ici à 2020 et atteindre 8,26 milliards de dollars. Actuellement les Etats-Unis et son allié anglais représentent à eux deux 53% du marché mondial, devant l’Allemagne et le Japon. Les grands fournisseurs sont iRobot, Northrop Grumman, QinetiQ, Cobham, Lockheed Martin et General Dynamics. Norinco cherche donc à se faire une place dans ce classement.

2 robots ont été dévoilés par Norinco à Zhuhai. Le plus léger, baptisé « Battle Robot » semble être une copie de l’iRobot 510 Packbot, un robot de déminage bien connu. Sa version chinoise était présentée armée, avec son dispositif de télécommande. Le second, le Sharp Claw 1 est plus lourd et plus ambitieux. Autonome, il était présenté avec un véhicule de transport autonome 6×6, le Sharp Claw 2. Armé, le Sharp Claw 1 affiche 120 kg sur la balance, et semble une réplique au MAARS de Qinetiq. Trouvera-t-il preneur auprès des alliés de la Chine sur le marché mondial ?

Sources :

« Airshow China: Rise of the robots », Shephard Media, 13 novembre 2014

« Airshow China 2014: Norinco debuts Battle Robot UGV », IHS Jane’s 360, 12 novembre 2014

 « Global demand for unmanned ground vehicles (UGVs) to grow five-fold over next six years », Military&Aerospace Electronics, 5 septembre 2014
« BigDog enjoys walkies with US Marines in Hawaii », Wired, 15 juillet 2014
« Armed Robots Demo at Fort Benning », Military.com, 18 octobre 2013

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
Ce contenu a été publié dans Robotique, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.