Automobile : Les Etats-Unis visent un déploiement du V2V en 2020

V2VLa National Highway Traffic Safety Administration, l’autorité en charges des autoroutes américaines vient de publier son rapport sur l’état de l’art actuel en matière de communication V2V, c’est-à-dire les échanges de données entre véhicule. La mise en place de boîtiers de communications dans l’ensemble du parc automobile américain pourrait éviter jusqu’à 592.000 accidents par an sur les routes américaines, soit 1.083 vies sauvées par an, 270.000 blessés et 728.000 accidents matériels. Reste de nombreux problèmes à résoudre, que ce soit au niveau des fréquences à accorder à ces voitures communicantes, à la certification de ces équipements, à leur cybersécurité, ou encore aux implications juridiques d’un tel dispositif.

Des voitures communicantes pour prévenir les accidents

3 heures du matin sur une autoroute américaines. Un chauffeur de poids lourds perd le contrôle et la remorque s’allonge en travers des trois voies. Immanquablement, les voitures qui le suivent vont s’encastrer dans le camion. Il n’en sera rien, tous les automobilistes reçoivent une alerte sur leur tableau de bord et s’immobilisent avant de s’encastrer dans la remorque. Les boîtiers de communication V2V (pour Vehicle to Vehicle) ont transmis l’information de l’accident de voiture à voiture, afin d’éviter toute autre collision. Ce scénario n’a rien de théorique pour les véhicules équipés de ces boîtiers en tests aux Etats-Unis. En 2020, tous les véhicules légers pourraient bien être équipés de tels équipements.

Contrôle de flux, convoi, ce sont des applications que les boîtiers V2V autoriseront, outre la prévention des collisions.

Contrôle de flux, convoi, ce sont des applications que les boîtiers V2V autoriseront, outre la prévention des collisions.

Depuis la fin des années 90, le Ministère des transports américain travaille sur les équipements permettant d’éviter les accidents et prévenir les collisions. C’est entre août 2011 et janvier 2012 que les choses s’accélérer : un test est mené auprès de 100 conducteurs pour valider l’acceptation de tels systèmes par le public. Ensuite un premier déploiement est mené à Ann Arbor, dans le Michigan. 2.800 véhicules sont alors équipés ainsi que les infrastructures sur 75 miles de route (c’est ce que l’on nomme le V2I pour Vehicule to Infrastructure). Aujourd’hui, le Ministère étudie un déploiement à grande échelle du système.

Un équipemement à 350 $

Selon les estimations du NHTSA, le coût d’un tel équipement devrait être de l’ordre de 341 à 350 $ en 2020, un prix qui pourrait descendre à 209 à 227 $ vers 2058. L’étude estime même que le poids additionnel entraînera une surconsommation de carburant de l’ordre de 9 à 18 $ par an. Le coût annuel pour les Etats-Unis sera compris entre 300 millions de dollars à 2,1 milliards de dollars par an, selon l’implémentation qui va être choisie. 20110620_ITSDOT_0438_LORLe rapport souligne les nombreux obstacles qui restent encore à franchir avant de lancer ce déploiement. Des problèmes techniques, bien évidemment, avec des procédures à mettre en place pour tester et homologuer les équipements, des fréquences radio qu’il va falloir attribuer aux voitures. Il faudra aussi régler les problèmes de protection des données personnelles et surtout de sécurité. Cette voiture communicante devra être protégée des hacking et brouillages en tout genre dont elle fera forcement l’objet un jour ou l’autre. Enfin, le législateur américain va devoir se pencher sur son berceau : Qui sera responsable en cas d’accident de la route ? Le conducteur ? Le constructeur automobile qui a installé le boitier dans le véhicule ? L’équipementier qui l’a conçu ? L’infrastructure communicante ?   Sources : « Vehicle-to-Vehicle Communications: Readiness of V2V Technology for Application », Rapport officiel NHTSA/Department of Transportation, 18 août 2014 « Voiture connectée : les Etats-Unis lancent leur expérimentation », 01Business, 22 août 2012

Les scénarios où le V2V pourra éviter une collision :

Les différentes scénarios  où les boitiers V2V pourront prévenir d'un accident.

Les différents scénarios où les boîtiers V2V pourront prévenir d’un accident.

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
Ce contenu a été publié dans Automobile, Objets connectés, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.