Vidéo de la semaine : The Next Rembrandt

L’intelligence artificielle sera-t-elle le faussaire ultime ? Un nouveau tableau du maître hollandais est apparu sur le Net, il a été créé par des algorithmes et une imprimante 3D. 346 tableaux ont été scannés, 50 Go de données analysés par des algorithmes de Machine Learning pour créer « The Next Rembrandt », un tableau que le peintre n’a jamais peint mais qui en reprend le style de manière purement scientifique. Est-ce pour autant de l’art ?

Contrairement aux élucubrations psychédéliques des algorithmes de machine learning de Google, le portrait généré par les algorithmes des chercheurs hollandais est plutôt convaincant. Le tableau généré « pèse » 148 millions de pixels et a nécessité plus de 500 heures de calcul. Les chercheurs ont mis en oeuvre la puissance de calcul de Microsoft Azure pour réaliser ces calculs.

The Next Rembrandt

« The Next Rembrandt », le tableau généré par les algorithmes à partir des « data » de Rembrandt.

En préambule à ce projet, les chercheurs ont réalisé une étude statistique détaillée des œuvres du peintre sur une période de 10 ans, de 1632 à 1642. Cette étude a montré une prédominance de portraits d’hommes caucasiens, barbus, âgés de 30 à 40 ans, habillé de couleur sombre et revêtus d’une collerette et d’un chapeau. En moyenne, la majorité des personnages peints par Rembrandt sont de face et regardent sur leur droite. L’étude est allé plus loin encore en mesurant la taille des yeux, nez, oreilles, les positions moyennes sur les portraits mais aussi l’épaisseur des coups de pinceau du maître du clair obscur. 2 algorithmes ont permis aux chercheurs de générer la textures 3D du tableau, texture qui a été produite en impression 3D et aller jusqu’à 30 couche d’impression pour retrouver les coup de pinceau.
Le résultat est plutôt convaincant. On retrouve bien le clair obscur caractéristique du peintre hollandais et la composition, un simple portrait, est plausible, même si le personnage semble dénué du moindre sentiment.

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
Ce contenu a été publié dans Impression 3D, Intelligence artificielle, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.