Voiture autonome : General Motors prend le contrôle de Cruise Automation

Audi-CruiseCoup de théâtre dans la course vers la voiture autonome. General Motors vient d’annoncer l’acquisition de Cruise Automation, startup américaine qui concevait un système de conduite autonome. Selon le site re/code, le géant automobile américain aurait déboursé plus de 1 milliard de dollars pour mettre la main sur cette pépite… et se replacer dans la course vers la commercialisation des premières voitures autonomes.

Cruise Automation avait pré-vendu 250 exemplaires de son système de conduite autonome

General Motors President Dan Ammann (right) with Cruise Automation co-founders Kyle Vogt (center) and Daniel Kan (left).

Dan Ammann (à droite), le président de General Motors avec les deux co-fondateurs de Cruise Automation Kyle Vogt (au centre) et Daniel Kan (à gauche).

Paradoxalement, Cruise Automation s’est fait connaître en janvier 2016 lors qu’une Nissan Leaf équipée du  système de conduite autonome de Cruise automation est allé percuter une Toyota Prius dans une rue de San Francisco. L’honneur des ingénieurs était sauf car le système de conduite était désactivé. Créé en 2013, Cruise Automation avait un positionnement original sur le « marché des voitures autonomes. Ses concepteurs ont en effet conçu un système indépendant du véhicule lui-même, un dispositif qu’il est théoriquement possible d’installer sur n’importe quel véhicule moderne.

Si le montant de la transaction n’a pas été officiellement dévoilé par General Motors, plusieurs sources interrogées par re/code évoquent un montant supérieur au milliard de dollars. Les algorithmes développés par Cruise Automation semblent valoir plus que de l’or. L’entreprise devrait continuer à fonctionner en mode startup au sein du groupe GM.

Objectif fixé aux fondateurs de Cruise Automation : intégrer leur dispositifs aux véhicules GM

Le dispositif PR 1 de Cruise Automation aurait déjà été vendu à 250 exemplaires.

Le dispositif RP-1 de Cruise Automation aurait déjà été vendu à 250 exemplaires.

Le communiqué officiel ne mentionne toutefois pas ce qu’il adviendra du RP-1, le dispositif mis au point par l’équipe de Cruise Automation. Commercialisé au prix de 10 000 dollars celui-ci aurait déjà été pré-vendu à 250 exemplaires. L’objectif fixé au fondateur n’est plus la commercialisation de cette équipement de deuxième monte mais bien intégrer au plus vite cette technologie aux différents modèles commercialisés par le groupe. Dan Ammann a sans doute pas accepté que Tesla Motors dame le pion à ses ingénieurs et lance un mode de conduite autonome sur le marché américain avant l’une des nombreuses marques de son groupe. Avec Cruise Automation, GM veut rattraper son rival le plus vite possible et Dan Ammann y aura mis le prix.

Sources :

« GM Spent Over $1 Billion on Self-Driving Startup to Keep Up With Google, Apple », recode, 11 mars 2016

« GM to Acquire Cruise Automation to Accelerate Autonomous Vehicle Development », Communiqué de presse General Motors, 11 mars 2016

« Startup’s self-driving test car crashes after driver takes control », TheVerge, 21 janvier 2016

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
Ce contenu a été publié dans Automobile, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.