XTI lance une campagne de crowdfunding pour son avion d’affaire à décollage vertical

XTI TriFan 600Les succès d’Elon Musk inspirent-ils les entrepreneurs américains au delà de toute mesure ? Les projets industriels les plus fous semblent aujourd’hui avoir une chance de se réaliser aux Etats-Unis. Sur ce plan, le TriFan 600 est plutôt bien placé. Cet avion d’affaire de 6 places est capable de voler presque aussi vite qu’un jet mais il est surtout capable de se poser verticalement, sur une aire d’atterrissage d’hélicoptère. Un défit technique mais aussi un défi financier qui semble avoir bien peu de chances d’aboutir si ce n’est le passé des 4 fondateurs de cette startup.

La campagne de crowdfunding de XTI vise en priorité les investisseurs professionnels

XTI, le nom de la startup qui propose de fabriquer cet avion d’affaire hors-normes a été créée par une brochette de vétérans de l’industrie aéronautique. La direction se compose en effet de Jeffrey Pino ancien PDG de Sikorsky, célèbre constructeur d’hélicoptères, de Charlie Johnson, ancien président de Cessna et de Dennis Olcott, l’ingénieurs en chef qui a fait sa carrière chez Adam Aircraft et surtout chez Piper où il a été en charge du programme PiperJet.

Mi-avion, mi-hélicoptère, le VTOL Trifan 600 doit être construit en matériaux composites et fibres de carbone.

Mi-avion, mi-hélicoptère, le VTOL Trifan 600 doit être construit en matériaux composites et fibres de carbone.

Cette équipe de choc s’est donc lancé un nouveau défi, créer un avion d’affaire VTOL (Vertical Take-off and Landing aircraft), c’est à dire à décollage vertical. Ce projet n’a pas été dessiné sur un coin de table. Leur startup est née en 2012 et l’équipe travaille sur ce projet depuis ce moment afin de pouvoir lancer cette campagne de crowdfunding avec des éléments suffisamment solide pour convaincre les investisseurs. Comme lancer un tel projet auprès du grand public n’aurait pas tellement de sens (qui peut réellement s’offrir un avion ?), ils ont préféré proposé leur projet sur la plateforme StartEngine, destinée uniquement aux investisseurs, plutôt que d’aller sur Kickstarter ou Indiegogo pour lever de l’argent.

Combien XTI parviendra-t-il à lever pour financer son projet, mystère. A titre de comparaison, le seul avion de transport en service actuellement est le Boeing-Bell V-22 Osprey militaire. Bien plus gros que le Trifan 600, l’Osprey peut transporter 24 marines en plus de son équipage a représenté un programme de 35.6 milliards de dollars pour 408 exemplaires pour un coût unitaire d’environ 72,1 millions de dollars. Bien plus petit, le Trifan 600 doit être commercialisé entre 10 à 12 millions de dollars selon ses concepteurs qui espèrent en vendre de 40 à 100 par an. Un objectif plutôt optimiste alors que ce marché n’existe pas encore et que le Trifan va devoir faire face à l’AgustaWestland AW609, une version civilisée née du démonstrateur Bell XV-15 qui défricha pour l’Osprey le domaine du « tiltrotor », l’avion à rotors basculants. L’AW609, un peu plus gros (6 places + 2 pilotes), doit être commercialisé à un prix estimé à 24 million de dollars.

Le Trifan 699 VTOL veut défier les jets d’affaire

Le Trifan 600 doit emporter 6 personnes à plus de 1.200 km. D'autres versions pourraient voir le jour en cas de succès.

Le Trifan 600 doit emporter 6 personnes à plus de 1.200 km. D’autres versions pourraient voir le jour en cas de succès.

Pour un prix défiant toute concurrence, le Trifan 600 va être propulsé par 2 turbopropulseurs qui vont entraîner 3 turbofans, c’est à dire des hélices carénées. L’un des turbofans, placé dans le fuselage ne sera utilisé qu’en vol vertical tandis que dans les ailes les 2 autres turbofans basculent de l’horizontale vers la verticale pour propulser l’avion à une vitesse de croisière de l’ordre de  340 noeuds (630 km/h). C’est bien plus rapide qu’un hélicoptère, mais moins qu’un jet d’affaire (la vitesse de croisière d’un Falcon 7X est de 486 noeuds. Selon ses concepteurs, le Trifan 600 fera la différence car en étant capable de décoller depuis l’aire d’atterrissage de leur entreprise, il évitera à ses passagers d’aller dans les aéroports lointains… Quant au rayon d’action, il sera compris entre 1.200 km et 2.000 km, selon la charge et le type de vol (décollage vertical ou pas).

les fondateurs d’XTI parviendront-il à mener un projet aussi ambitieux à bien grâce au financement du crowdfunding et surtout sans financements du Pentagone ? Ce sera là la véritable révolution de ce Trifan 600.

Sources :

« VTOL Business Aircraft Project Takes Crowdfunding Route », Aviation Week, 31 août 2015
 « XTI Aircraft Company Launches Equity Crowdfunding Campaign as Part of Overall Financing Plan to Develop Revolutionary Vertical Takeoff Airplane », Communiqué de presse XTI, 25 août 2015

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
Ce contenu a été publié dans Aéronautique, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.